La première dose de vaccin peu efficace contre le variant indien

Le ministère de la Santé a annoncé que 6 cas de contamination par la souche mutante indienne du coronavirus ont été enregistrés récemment en Tunisie. Depuis, les inquiétudes autour d’une dégradation de la situation en Tunisie se multiplient.

La membre de la commission scientifique Dr. Samar Sammoud a estime que les vaccins contre cette souche mutante sont peu efficace ce qui pourrait dégrader davantage la situation en Tunisie.

Selon plusieurs études, c’est notamment l’efficacité de la première dose face à ce variant qui pose problème. Elle passe de 49% avec Alpha, le variant anglais à 31% avec Delta, le variant indien. Pour les personnes entièrement vaccinées, l’efficacité baisse aussi, mais reste très élevée: 80% (contre 88% pour le variant Alpha).

Après l’annonce par le ministère de la Santé, hier soir, de la détection en Tunisie de six cas d’infection par la souche indienne du coronavirus, la situation demeure floue concernant les prochaines mesures qui devraient être annoncées incessamment.

 

Dans ce contexte épidémiologique catastrophique, Samar Samoud, professeur hospitalo-universitaire d’immunologie à l’Institut Pasteur de Tunis rappelle que la souche indienne mutée Delta est 60% plus dangereuse que la souche anglaise Alpha.

Commentaires:

Commentez...