Un navire israélien en Tunisie : Le directeur du port de Rades réfute l’alerte de l’UGTT

L’alerte lancée, hier, dimanche 30 mai, par l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) selon laquelle un navire en provenance d’Israël devait accoster, hier soir en Tunisie, a été réfuté par la direction du port de Rades.

Le directeur du port de Rades, Karim Nouira, a tenu à clarifier les choses en réfutant les affirmations avancées par l’UGTT relatives à l’entrée d’un navire israélien dans les eaux territoriales tunisiennes et son arrimage au port de Rades.

« Aucune lignes régulières ou irrégulières ne lient la Tunisie à Israël », a-t-il affirmé, dans une déclaration à l’agence TAP, précisant que le navire « Ekaterina » est arrivé à la marina du port de Rades arborant le pavillon maltais en provenance du port bulgare de Varna, depuis le 31 mars 2021.

Mais selon l’UGTT, ce navire, portant le drapeau maltais, est en provenance du port d’Ashdod dans les territoires palestiniens occupés et devait accoster en Tunisie, soulignant que ce navire est déjà entré à deux reprises au port de Rades au cours de la période comprise entre le 31 mars 2021 et le 22 mai 2021, directement depuis le port d’Ashdod.

Toutefois, le directeur du port de Rades, Karim Nouira précise, par ailleurs, que « le navire ‘Ekaterina’ a débarqué sur le quai des céréales au port de Rades, le 5 mai 2021, pour décharger une cargaison de 27.500 tonnes de blé dur, puis il a quitté le port, le 22 mai 2021, tout de suite après le déchargement ».

Il a également précisé que la polémique concernant ce navire est due à une mauvaise compréhension du système automatique d’identification des navires, dit AIS, ajoutant que les entrées de navires dans les eaux territoriales tunisiennes, sont, à chaque fois, l’objet d’enquêtes de la part des autorités de sécurité afin de les identifier et décider ou non leur accès au port.

Commentaires:

Commentez...