La Banque Mondiale revoit à la baisse un prêt accordé à la Tunisie

Le prêt est destiné à promouvoir les zones forestières. La Banque Mondiale a décidé de baisser le montant d’un prêt accordé à la Tunisie de 93 millions d’euros à 48 millions d’euros.

C’est ce qu’a annoncé le ministre de l’Agriculture par intérim Mohamed Fadhel Kraeim, annonçant que cette décision a été prise suite à une évaluation de la gestion du prêt.

« La mission d’évaluation effectuée par la Banque Mondiale a montré que le projet n’a pas dépensé tout l’argent prévu et que des parties n’ont pas été élaborées », a-t-il expliqué lors d’une séance d’audition à l’ARP. « Le taux d’avancement du projet est estimé à moins de 10% », a-t-il ajouté.

Le projet de gestion intégrée des paysages forestiers vise à supprimer les disparités dans les zones forestières du pays et à offrir de nouvelles opportunités aux différents habitants qui y résident.

Le projet de gestion intégrée des paysages forestiers repose sur le principe d’intégration entre les systèmes agricole, forestier et pastoral des régions à priorité pour 8 gouvernorats à savoir : Bizerte, Béjà, Jendouba, Siliana, Kasserine, Sidi Bouzid, El Kef et Kairouan et il englobe également, 18 délégations et 25 unités paysagères.

Commentaires:

Commentez...