Pour PayPal, la Tunisie n’est pas une priorité

Depuis 2016, on ne cesse d’évoquer l’entrée en service en Tunisie de Paypal, leader mondial des paiements en ligne. On se rappelle même qu’en 2017, Anouar Maarouf, ministre des Technologies et de l’Economie numérique de l’époque, soutenait déjà que Paypal serait implanté en Tunisie en 2017. Un accord définitif a été également annoncé pour mai 2020, sauf qu’il n’en est rien.

PayPal est un service de paiement qui permet aux utilisateurs de régler des achats, d’envoyer et recevoir de l’argent sur Internet, avait refusé le dossier de la Tunisie.

Ce vendredi 21 mai, le Gouverneur de la BCT Marouane El Abassi a fait savoir que les responsables de la BCT ont été informés que la Tunisie n’est pas un pays prioritaire pour ce service.

En effet, selon Marouane El Abassi, la réponse de PayPal était la suivante: « La Tunisie n’est pas dans nos priorités » .

Il a tout de meme expliqué que les négociations sont toujours en cours avec Paypal pour parvenir à un accord définitif.

A l’époque, l’affaire Paypal et le refus du dossier tunisien avaient fait couler beaucoup d’encre même si le ministre des technologies de la communication et de l’économie numérique Anouar Maarouf avait laissé entendre que la décision de Paypal n’était pas définitive et que des solutions alternatives à Paypal pouvaient être adoptées avec d’autres partenaires ou acteurs similaires à Paypal, à l’échelle nationale et internationale.

Le différend réside dans le fait que Paypal exige une totale liberté pour ses opérations financières sur ses différents comptes à travers le monde sans aucune restriction. Condition qui a été totalement refusée par la Banque Centrale de Tunisie évoquant une incompatibilité avec la loi de change en vigueur.

Commentaires:

Commentez...