La chute de l’étage principal de la fusée chinoise sur un pays, peu probable

Tout le monde ne parle, aujourd’hui, que de la fusée chinoise « Long March 5B ». Un énorme morceau de fusée a entamé sa chute vers la Terre. L’engin avait été lancé, le 29 avril dernier, pour mettre sur orbite une partie de la future station spatiale chinoise.

Selon les experts, l’objet serait à la dérive en orbite à 270 kilomètres au-dessus de la Terre et à une vitesse de 27.790 km/h. Mais actuellement, il est hors de contrôle selon le gouvernement chinois.

La directrice scientifique à la cité des sciences à Tunis, Sarah Snoussi, a toutefois souligné, ce mercredi 5 mai, que la probabilité de la chute de l’objet sur un pays est faible.

Dans une déclaration à l’agence TAP, elle a fait savoir que l’objet devrait échouer dans les mers et les océans, expliquant que cette fusée tourne actuellement autour de la Terre une fois toutes les 90 minutes en orbite terrestre basse.

Elle pèse 21 tonnes, mesure 30 mètres de long et 5 mètres de diamètre, et tourne en orbite autour de la Terre à une vitesse très élevée dépassant 20000/Km par heure de pôle à pôle, ce qui rend la date de sa chute au sol non déterminée, selon ses estimations.

L’Association spatiale Tunisienne avait souligné sur sa page Facebook que la fusée chinoise est passée au-dessus de la Tunisie à deux reprises en toute sécurité, notamment dans le nord et le sud du pays tunisien, indiquant qu’il ne traverserait plus le ciel tunisien avant minuit ce soir.

Elle a mentionné que le monde entier est constamment en état de surveillance et de suivi de la fusée, qui est devenue incontrôlable dans l’espace et pourrait frapper n’importe où sur Terre ou dans les mers et les océans sans avertissement.

Commentaires:

Commentez...