Tunisie : Le nouveau fonds de solidarité massivement rejeté

Contrairement aux attentes de ses auteurs, l’annonce d’un nouveau fonds de collecte de dons n’a pas été reçue favorablement.

Le chef du gouvernement, Hichem Mechichi avait annoncé samedi, la création d’un fonds destiné à la collecte de dons pour soutenir les catégories vulnérables impactées par la pandémie de la Covid-19.

Une annonce qui a eu très peu d’impact sur les citoyens, visiblement plus déterminés que jamais à ne plus prendre part à de telles initiatives, notamment après le flou qui a entouré la gestion du fonds 1818 et la déception qui en a découlé.

Sur les réseaux sociaux, les internautes ont appelé le gouvernement à infliger des taxes aux riches et aux hauts fonctionnaires au lieu de se tourner vers le citoyen dont le pouvoir d’achat a dégringolé en raison de la pandémie.

« Nous vous avons assez donnés ! » semble la réaction la plus partagées par les Tunisiens qui, il y a quelques jours, ont réussi à imposer leur volonté en modifiant les horaires du couvre-feu durant le ramadan.

Le refus massif de ce fonds a été d’ailleurs exprimé par plusieurs tranches et parties, dont l’UGTT où Hfaiedh Hfaiedh, secrétaire général adjoint, a ouvertement rejeté l’appel de Mechichi.

« Nous avons sacrifié le salaire d’une journée de travail en avril 2020 pour le bien de notre peuple et nous attendons que le compte soit divulgué… Ça suffit avec les dons. c’est vous qui devez contribuer. Vous avez de quoi payer. Nous, nous avons payé suffisamment », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Commentaires:

Commentez...