Ramadan : La fermeture des cafés, une condamnation à mort, selon les professionnels du secteur

« La fermeture des cafés durant le ramadan, une peine de mort », s’est désolé le vice-président de la chambre nationale des propriétaires des cafés, Sadri Ben Azouz.

Invité ce jeudi 8 avril 2021 sur Mosaique fm, il a fait savoir que 2000 cafés ont déjà fermé leurs portes et fait faillite permanente, et que 80% des cafés et restaurants sont en au bord de la faillite.

« Les professionnels ne peuvent plus être patients et les récentes décisions que le gouvernement a annoncées pour lutter contre le virus sont une condamnation à mort pour le secteur », a-t-il ajouté.

« Quand le gouvernement prend des décisions similaires, comment ne peut-il pas prendre en compte la situation économique et sociale des employés ? Est-il raisonnable qu »ils restent chômeurs durant tout le mois du Ramadan? Ce secteur assure la subsistance de 250.000 familles ».

Ben Azouz a appelé la présidence du gouvernement à accorder des autorisations exceptionnelles à ceux qui souhaitent ouvrir leurs cafés pendant la journée pendant le mois de Ramadan, estimant qu’il n’y a pas d’autres solutions.

Il a également appelé à exempter les propriétaires de cafés et de restaurants du paiement des frais de sécurité sociale de l’État, assurant que ces commerces feront faillite au cours du mois de Ramadan s’il n’y a pas de solutions alternatives à cette situation.

Commentaires:

Commentez...