« Non au couvre-feu… Laissez-nous vivre »… L’insurgence des Tunisiens face aux mesures anti-Covid

Les Tunisiens ont jugé les nouvelles mesures anti-Covid annoncées par le gouvernement injustes.

Quelques minutes après la conférence de presse du ministre de la Santé et de la porte-parole du gouvernement, les critiques se sont abattues sur les mesures, le gouvernement et les responsables.

Les internautes ont vivement dénoncé la nonchalance des autorités par rapport au simple citoyen lambda qui, en raison de leurs décisions, pourrait se retrouver sans aucun moyen de subsistance durant un mois de pures dépenses.

Ils se sont interrogés, dans ce sens, quant à la décision d’interdire les marchés hebdomadaires alors que les supermarchés resteront ouverts ainsi que la décision d’annuler la prière de tarawih au moment où les moyens de transport public sont bondés.

A vrai dire, les remarques et les critiques soulevées sont compréhensibles et défendables. Annoncer des décisions restrictives pour lutter contre l’épidémie tout en autorisant les partis politiques à organiser des marches et des protestations sans gestes barrières, c’est de l’injustice.

Vouloir limiter la propagation du virus sans préparer des mesures au profit des tranches sociales nécessiteuses ou qui se retrouveront au chômage pendant des semaines, c’est de l’abus.

Les marchands ambulants, simples artisans, ouvriers, vendeurs aux marchés, serveurs, propriétaires de cafés ou restaurants, ramasseurs de bouteilles en plastique, tous ceux qui travaillent la nuit ou profitent du mois saint pour se créer une source de revenu se trouveront sans travail ni compensation.

Un situation désolante et pour le moins dramatique a poussé les internautes à lancer une large campagne afin d’appeler le gouvernement à revoir les mesures annoncées et à prendre en compte, en plus de la situation épidémiologique, la situation économique du Tunisien.

La campagne intitulée « non au couvre-feu » s’est répandue dans les différents groupes Facebook, notamment « Lost and Found » où des centaines de messages ont été postés par des citoyens :

Le gouvernement réagira-t-il à cette campagne ? Les mesures seront-elles réadaptées ? Les prochains jours nous en diront plus…

Commentaires:

Commentez...