AstraZeneca : Sept décès à la suite de caillots sanguins au Royaume-Uni

CP : Reuters

Les mauvaises nouvelles se succèdent pour le vaccin AstraZeneca qui est actuellement au cœur des accusations.

Ce samedi 3 avril, l’agence britannique du médicament (MHRA) a annoncé que sept personnes ayant reçu le vaccin anti-Covid AstraZeneca sont décédées de caillots sanguins, sur un total de 30 cas identifiés jusqu’ici.

« Au 24 mars, nous avons reçu les signalements de 22 cas de thromboses veineuses cérébrales et de huit autres cas de thromboses associées à un déficit de plaquettes, sur un total de 18,1 millions de doses administrées », a-t-on communiqué.

« Le risque d’avoir ce type de caillots sanguins est très faible », a-t-elle souligné vendredi 2 avril. « Les bénéfices des vaccins contre le Covid-19 continuent de surpasser les risques », la vaccination étant «la seule manière efficace de réduire les décès et les formes graves de la maladie», a-t-elle ajouté.

En France, trois nouveaux cas de thromboses, des caillots de sang, atypiques associés au vaccin contre le coronavirus d’AstraZeneca sont survenus le 19 et le 25 mars, selon l’Agence du médicament (ANSM).

En Tunisie, des professionnels de santé ont refusé de recevoir le vaccin AstraZeneca. Selon le secrétaire général de l’Union nationale des professionnels de la santé Mohamed Aouinet ce vaccin suscite de grandes inquiétudes, surtout qu’un certain nombre de pays occidentaux en avaient interdit l’utilisation.

Le ministre de la santé Faouzi Mahdi a indiqué vendredi 2 avril que le comité de veille pharmacologie relevant du comité scientifique de lutte contre le coronavirus a recommandé l’utilisation du vaccin AstraZeneca notamment pour les personnes âgées de plus de 60 ans.

Commentaires:

Commentez...