Tunisie : L’Union des savants musulmans veut dissoudre le PDL

La fin du feuilleton opposant Abir Moussi et l’Union internationale des savants musulmans n’est pas pour bientôt.

Après les plaintes déposées par la présidente du parti destourien libre (PDL), contre la branche de l’union à Tunis, cette dernière a décidé de réciproquer.

Maitre Boubaker Ben Ali a annoncé qu’un groupe d’avocats a déposé une plainte pénale auprès du procureur de la République du tribunal de première instance de Tunis au nom de la branche de l’Union contre Abir Moussi.

Selon l’avocat, qui a accordé cette déclaration au journal Assbaha, la plainte a été déposée pour « détention illégale, mise en danger de la vie de personnes, pénétration sur la propriété d’autrui, atteinte à la liberté de travail, incitation à la haine et appel à la violence ».

Ben Ali a ajouté qu’une réunion sera tenue ce vendredi 12 mars 2021 pour déterminer les étapes à entreprendre, que ce soit une plainte pour dissoudre le PDL qui est, selon ses dires, une organisation qui répand le terrorisme ou d’autres plaintes contre Abir Moussi et tous ceux qui sont derrière elle.

Hier, Moussi a annoncé son intention de porter plainte contre le Chef du gouvernement et ministre de l’Intérieur, Hichem Mechichi, ainsi que le gouverneur de la Tunisie, Chedli Bouallegue, sur fond de la levée de son sit-in devant le siège de l’union des savants musulmans à Tunis.

Commentaires:

Commentez...