Ghannouchi : « Nabil Karoui est innocent jusqu’à preuve du contraire »


Le président de l’assemblée des représentants du peuple (ARP) Rached Ghannouchi a accordé, ce mardi 23 février, une interview à Diwan FM dans laquelle il a abordé plusieurs questions et sujets.

Pour lui, la seule solution de cette crise est le dialogue, se montrant pour l’initiative de l’UGTT portant sur l’organisation d’un dialogue national. « La Tunisie a besoin de dialogue, en 2013 quand nous avons vu qu’il était nécessaire, nous avons quitté le pouvoir », a-t-il expliqué, rappelant que ceux qui disent qu’Ennahdha gouvernait depuis 10 ans ont tort.

« En 2011, c’était Beji Caid Essebsi au pouvoir, puis c’était au tour de la troïka et entre 2014 et 2019, Nidaa Tounès détenait les trois pouvoirs », a-t-il ajouté.

Le chef du parti Ennahdha a appelé dans ce sens à amender la loi électorale en modifiant le seuil électoral. Pour lui, « nous n’avons besoins que de deux grands partis pour gouverner ».

Evoquant la situation économique, il a affirmé qu’elle doit faire l’objet d’un dialogue national, estimant que la Tunisie est semblable à un « géant ligoté ».

Revenant sur l’affaire de Nabil Karoui, Ghannouchi s’est montré convaincu de son innocence, rappelant que Qalb Tounès est un acteur essentiel dans la ceinture politique du gouvernement. « Nabil Karoui est innoncent jusqu’à preuve du contraire », a-t-il dit.

Commentaires:

Commentez...