« Déchets importés » : Une coordination nationale pour faire pression sur l’Italie


Une coordination nationale sera mise en place pour faire pression sur les parties italiennes dans le dossier des déchets importés. C’est ce qu’a laissé entendre, ce jeudi 11 février, Yamen Aaed, président de l’association tunisienne de la sécurité sanitaire et environnementale.

Elle implique notamment des membres de la société civile, mais aussi des députés et des avocats. Intervenant sur les ondes d’Express FM, il a affirmé que cette initiative intervient dans l’objectif de faire pression sur l’Italie en vue de renvoyer ces « déchets importés ».

Il a rappelé dans ce sens que ces déchets se trouvent toujours dans le port de Sousse, et qu’il est obligatoire de déployer tous les efforts pour les renvoyer aux parties italiennes.

Il a également mis en garde contre les résidus toxiques de ces déchets qui menacent la santé des Tunisiens et de l’environnement.

Nouveau rebondissement dans l’affaire des déchets italiens ! Selon toute vraisemblance, la justice italienne a condamné la société qui a exporté ces déchets en Tunisie et lui a ordonné de rapatrier ces déchets.

C’est du moins ce qu’a affirmé, mardi 9 février 2021, le député Oussama Seghaier (Ennahdha – Circonscription d’Italie), annonçant ainsi que les déchets doivent maintenant être récupérés par cette société italienne.

Il y a quelque jours, des députés au Parlement européen avaient appelé à la création d’une commission pour enquêter sur le dossier de ces déchets italiens, selon le député Majdi Karbai, précisant que le Parlement européen avait condamné la région italienne de Campanie pour sa violation flagrante des principes des accords de Bâle sur l’exportation de ce type de déchets.

Le Parlement européen avait également appelé la région de Campanie à assumer sa responsabilité à restituer les déchets, selon le député.

Le mois dernier, France 2 confirmait l’envoi de déchets italiens vers la Tunisie et évoquait le rôle de la mafia dans sa gestion des déchets hospitaliers dans le sud de l’Italie et leur envoi vers la Tunisie.

Commentaires:

Commentez...