Foyer de grippe aviaire en Algérie : La Tunisie sur le qui-vive !

Les autorités algériennes ont indiqué, hier mardi 9 février 2021, que la souche H5N8 de la grippe aviaire avait été détectée dans l’est du pays, annonçant des mesures pour éviter sa propagation dont l’abattage de 2000 oiseaux.

« Des spécialistes ont fait savoir que des oiseaux migrateurs étaient à l’origine de ce foyer à Ain Fakroune, dans la wilaya (préfecture) d’Oum El Bouaghi (à quelques 200 km de la frontière tunisienne », a laissé entendre le ministre de l’Agriculture Abdelhamid Hamdani, cité par l’agence APS.

Cette souche est mortelle pour les oiseaux mais aucun cas de transmission à l’homme n’a été rapporté. Selon Mouloud Boudjerda, directeur des services agricoles de la commune concernée, 51.000 volailles issues d’un élevage privé ont été décimées par la grippe entre les 17 et 21 janvier.

«Une grande opération de désinfection a été effectuée et le foyer de la maladie est considéré comme éteint. Une prospection des élevages des alentours de l’exploitation touchée n’a révélé aucun autre foyer», a dit le ministère de l’Agriculture dans un communiqué.

Face à ces risques, la Tunisie a décidé d’adopter des mesures de prévention contre la contamination par la grippe aviaire.

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 10 février, le ministère de l’Agriculture annonce en effet avoir pris une série de mesures pour limiter ces risques de contamination. Il est notamment question de mettre en place un système d’information au profit des éleveurs de volailles et de mettre en garde contre la commercialisation des volailles sur le marché illégale.

Il a été également décidé d’intensifier les campagnes de contrôle de tout le circuit de production et de vente des volailles, ainsi que la suspension de l’importation des volailles à partir de la zone contaminée.

Commentaires:

Commentez...