Crise du remaniement : Iyadh Elloumi évoque la destitution de Kais Saied

Sur fond de la crise du remaniement qui frappe la scène politique, le député du parti Qalb Tounès a proposé de destituer le président de la République Kais Saied comme issue à ce blocage.

Dans des interventions médiatiques, il a affirmé que le président de la République en refusant la prestation de serment des nouveaux ministres a enfreint la Constitution et pourrait être confronté à une motion de destitution. « Vous allez voir que durant les prochains jours, des blocs parlementaires vont aller dans ce sens », a-t-il dit.

Et de poursuivre : « S’il y aura une motion de censure au parlement, elle doit viser le président de la République », affirmant que Qalb Tounès n’est pas concerné par la motion de censure contre Rached Ghannouchi.

Sur fond du blocage persistant au sujet du remaniement ministériel, le chef du gouvernement a recouru aux services consultatifs du Tribunal Administratif. C’est en tout cas ce qu’a confirmé hier lundi 8 février, le porte parole du TA Imed Ghabri.

Il a expliqué que les services consultatifs du Tribunal Administratif ont reçu ce lundi une correspondance de la part de la présidence du gouvernement portant sur le blocage relatif à la prestation de serment des onze ministres approuvés par l’Assemblée des représentants du peuple.

Il a insisté sur le rôle consultatif du TA, tout en affirmant que la justice administrative donnera son avis après consultation de ce dossier.

Commentaires:

Commentez...