La LTDH avertit : « Personne n’est au-dessus de la loi et de la critique »

« Personne n’est au-dessus de la loi et de la critique, y compris les magistrats », a averti, ce vendredi 5 février 2021, la Ligue tunisienne des droits de l’Homme (LTDH).

Selon un communiqué de la LTDH relayé par l’agence TAP, la ligue a décidé de réagir aux accusations portées contre par le Procureur général près la cour d’appel de Gafsa en réaction à une déclaration dans laquelle elle accuse le procureur en question d’avoir agressé l’épouse d’un détenu dans son bureau.

« Ni l’exécutif ni les magistrats ne peuvent se prétendre en dehors de la loi et de refuser d’être critiqués », a souligné la LTDH dans son communiqué, ajoutant qu’elle « n’a de leçons à recevoir de personne, particulièrement de ceux qui ont eu un passé avec des procès injustes et inéquitables pour des jeunes du bassin minier ».

« La Ligue s’engage à poursuivre en justice le procureur général près la cour d’appel de Gafsa », lit-on dans le même communiqué.

Commentaires:

Commentez...