Avenue HB : La police à l’épreuve de toutes les provocations !

Une manifestation organisée hier samedi 30 janvier à l’avenue Habib Bourguiba à Tunis a connu une participation des jeunes venus protester contre le gouvernement mais aussi contre la loi 52 sur la consommation des stupéfiants.

La situation n’a pas, heureusement, dégénéré malgré une tension palpable dans les rangs des manifestants qui sont entrés en provocation des forces de l’ordre, ces derniers, selon des vidéos et photos publiées sur les réseaux sociaux, ont opté pour la retenue et le calme.

En effet, les jeunes ont jeté des bouteilles de peinture sur les forces de l’ordre, qui ont fait usage de leurs boucliers pour éviter une confrontation avec ces jeunes.

Insultes, agressions, jet d’objets, gestes ignobles et autres, ces policiers positionnés tout au long de l’Avenue Habib Bourguiba à Tunis ont en effet opté pour la retenue pour éviter tout affrontement avec ces jeunes en colère.

La Tunisie vit, depuis plusieurs semaines, sur le rythme des manifestations pour protester contre la répression policière mais aussi pour réclamer une meilleure politique sociale alors que la pandémie de coronavirus fait basculer de nombreuses familles dans la pauvreté.

Le couvre-feu entre 20 h et 5 h, et l’interdiction de fêtes et de rassemblements, en vigueur depuis octobre, ont été prolongés jusqu’à mi-février, cependant, ces mesures n’ont pas empêché ces jeunes de sortir dans la rue pour exprimer leur ras-le-bol.

Commentaires:

Commentez...