Tunisie : Une troisième députée entame une grève de la faim

Après Samia Abbou et Mounira Ayari, une troisième députée a entamé une grève de la faim. Il s’agit d’Amal Saidi, députée du bloc démocrate, qui a entamé sa grève hier, lundi 11 janvier 2021, a-t-elle annoncé, aujourd’hui.

Elle a indiqué avoir entamé sa grève qu’elle cessera jusqu’à ce que le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Rached Ghannouchi, publie un communiqué dénonçant la violence des députés de la coalition Al-Karama au parlement.

Hier, les députées, Samia Abou et Mounira Ayari, ont entamé une grève de la faim dans ce sens et appelé Rached Ghannouchi à assumer ses responsabilités et à publier une déclaration dénonçant la violence des députés de la coalition Al-Karama.

« J’annonce, à mon tour, une grève de la faim depuis la Suisse contre le blanchiment de la violence adopté par le parlement qui insiste à rejeter la condamnation de la Coalition Al-Karama qui soutient le terrorisme et le djihad en Syrie, appelle à couper les mains des sécuritaires et cherche à diviser les Tunisiens et à former un État extrémiste parallèle à l’État civil », a déclara Mounira Ayari.

Quant à Samia Abbou, elle a rappelé les évènements survenus le 7 décembre dernier au parlement lorsque des membres du groupe Al Karama ont agressé physiquement des députés.

Commentaires:

Commentez...