El Kamour : Tarek Haddad menace de fermer la vanne de pétrole et adresse un ultimatum à Mechichi

La coordination Al Kamour a menacé, par la voix de son porte-parole, Tarek Haddad, de fermer, de nouveau, la vanne de pompage de pétrole.

Un message a été publié, ce vendredi 8 janvier 2021 via une une vidéo postée sur la page Facebook de ladite coordination, indiquant que « deux mois, jour pour jour, après la signature de l’accord avec le gouvernement, les clauses sur le recrutement et les crédits, n’ont toujours pas été appliquées ».

Tarek Haddad précise que la clause du recrutement de 215 employés n’a toujours pas été mise en application menaçant ainsi de refermer la vanne de pompage du pétrole située dans la région si le gouvernement ne tient pas ses promesses.

S’adressant au chef du gouvernement, Hichem Mechichi et au porte-parole de la délégation gouvernementale, Moncef Achour, Tarek Haddad a accordé au gouvernement un délai de 12 jours, avertissant que si le gouvernement ne trouve pas de solution pour honorer ses engagements, les habitants de Tataouine reprendront le sit-in et fermeront de nouveau la vanne de pétrole.

Il précise que la vanne avait été rouverte suite à l’accord at aux promesses de la délégation gouvernementale et qu’elle pourrait être refermée, a-t-il menacé, indiquant au passage que « personne n’a le droit de se moquer des habitants de Tataouine ».

Il fixe un ultimatum au 20 janvier prochain et annonce que dans le cas où les promesses gouvernementales ne seront pas respectées, les protestations vont reprendre à Tataouine.

Commentaires:

Commentez...