L’Ordre des avocats : « La grève des magistrats, une protestation à des fins purement matérielles ! »

Le Conseil de l’Ordre national des avocats de Tunisie a exprimé son « mécontentement » face au blocage de l’établissement judiciaire pour une période de 6 semaines en raison de la  grève des magistrats et des agents judiciaires.

« Cette obstruction était à des fins purement matérielles et n’a rien à voir avec l’indépendance de la justice, la lutte contre la corruption ni même d’amélioration de l’infrastructure judiciaire et des conditions de travail », ajoute le conseil, réuni hier samedi 26 décembre 2020.

L’Ordre des avocats a par tenu le gouvernement et les parties qui ont appelé à cette grève, responsables de la perturbation de l’établissement judiciaire et des dommages subis par les justiciables et les avocats.

Dans un communiqué, il a affirmé son « rejet de la politique suivie par le gouvernement et sa conclusion secrète d’accords avec les associations sans publication du contenu, appelant dans ce sens à la publication des accords, «conformément à la Constitution et à la loi».

Rappelons qu’un accord avait été trouvé entre le gouvernement et l’Association des magistrats tunisiens (AMT).

Un second accord a par la suite été signé avec le Syndicat des magistrats tunisiens (SMT).

Commentaires:

Commentez...