Marzouki : « Ennahdha, principale cause de l’avortement de la révolution ! »


A l’occasion du 10ème anniversaire de la révolution, l’ancien chef de l’Etat Moncef Marzouk a livré un long témoignage sur le processus démocratique tunisien. Sur sa page Facebook, Marzouki a publié un long texte pour évoquer différents sujets politiques dont notamment sa relation avec les islamistes.

Faisant au début le diagnostic de 10 ans après la révolution, Marzouki estime que le plus important a été acquis et que les peuples arabes ont pu briser le silence. Il s’est dit aussi fier de ce qu’il a accompli à l’issue de travaux de l’Assemblée Nationale Constituante dont notamment l’adoption de la Constitution de 2014 et la préservation du principe de la continuité de l’Etat.

Cependant, Mazouki a reconnu qu’il n’a pas pu maintenir le processus de transition démocratique sur les rails à cause de certains choix politiques erronés. L’ancien président de la République dit dans ce contexte avoir regretté l’alliance avec le parti Ennahdha.

En effet, dans cet article publié hier jeudi 17 décembre sur sa page Facebook, Marzouki a tiré à boulets rouges sur les islamistes.  Il dit même qu’Ennahdha est la principale cause de l’avortement de la révolution tunisienne après avoir servi les courants contre-révolutionnaires.

Au fait, Marzouki reproche aux islamistes de nombreux choix politiques qui ont fait que la révolution tunisienne ne parvienne pas à réaliser ses objectifs dont notamment certaines alliances politiques.

Commentaires:

Commentez...