Décès de Dr. Aloui : Protestation devant le tribunal de Jendouba

L’affaire du décès du jeune médecin résident, Badreddine Aloui continue de susciter la polémique. Ce jeune médecin est décédé le 3 décembre dernier à l’hôpital régional de Jendouba après avoir fait une chute dans une cage d’ascenseur.

Ce décès a suscité la colère des habitants de Jendouba qui ont protesté, samedi 5 décembre 2020, devant le siège du gouvernorat et appelé au limogeage du gouverneur de la région et à faire assumer la responsabilité à toute personne ayant contribué à la mort du médecin.

En marge de cet accident tragique, des responsables dans les services centraux et au niveau du gouvernorat de Jendouba ont été limogés sur décision du ministre de la Santé dont le responsable chargé des travaux de maintenance à l’hôpital régional de Jendouba et la directrice adjointe de l’hôpital régional de Jendouba.

Or, des habitants et des cadres médicaux et paramédicaux ainsi que des activistes de la société civile ont organisé un rassemblement de protestation ce lundi 7 décembre 2020, devant le tribunal de première instance de Jendouba pour appeler la justice à demander des comptes aux vrais responsables de la mort de Badreddine Aloui.

Ils estiment, en effet, que la directrice régionale de la santé et la directrice de l’hôpital régional de Jendouba n’assument pas la responsabilité de la mort de ce médecin vu qu’elles viennent, à peine, d’être nommées à leurs postes. Ils estiment également que les deux agents de maintenance arrêtés ne disposent même pas des équipements nécessaires pour travailler.

Il est à noter que la directrice de l’hôpital et la directrice régionale de la santé comparaissent ce matin devant la justice.

Commentaires:

Commentez...