Maradona est mort, le foot aussi !

Je me souviens du jour de mes neuf printemps, le 24 mai 1998. On venait tout juste de m’offrir l’album Panini France 98. Comme la plupart des jeunes de mon âge, j’adorais collectionner les stickers de joueurs de foot avant de les coller sur les pages de mon magazine. A l’époque, je commençais tout juste à m’intéresser à l’univers du ballon rond.

En feuilletant amoureusement mon album, je découvrais, au fur et à mesure, les portraits d’anciens champions du monde. J’allais, alors, voir mon père pour lui demander s’il connaissait tel ou tel nom : « Dino Zoff a joué jusqu’à l’âge de quarante ans, me dit-il. Beckenbauer a remporté la Coupe du Monde en tant que joueur et en tant qu’entraîneur », enchaîne-t-il.

Puis lorsque je montre la photo d’un « petit » Argentin trapu à l’air excité, mon père esquisse un petit sourire en coin, marque un silence et me lance un : « Je ne connais que lui ce petit voyou ! Mais c’est le meilleur joueur de tous les temps… » Mon paternel parlait, bien évidemment, de Diego Armando Maradona ! A l’instar de Wolfgang Amadeus Mozart, c’était un génie…

Quelques années plus tard, j’achète la cassette vidéo narrant la vie d’El Pibe de Oro. Pendant des heures et des heures de visionnage, je me régale de ses passements de jambes, ses frasques et ses exploits sur et en dehors du terrain. Voilà un homme aussi controversé qu’adulé. Une légende au sens propre comme au figuré.

Diego aura marqué les esprits de son pied gauche et de cette main qui a fait tant pleurer les Anglais. Il restera à jamais une idole et un footballeur hors du commun. Sans doute le numéro un !

Aujourd’hui, Maradona n’est plus et, à mon avis, le foot aussi…

M.H.L
Tunis-Hebdo du 30/11/2020

Commentaires:

Commentez...