Déchets importés d’Italie : « Tunisie Verte » menace de porter plainte devant la Cour internationale

L’affaire des déchets importés d’Italie continue de faire couler de l’encre. Face au mutisme des autorités italiennes, le Réseau « Tunisie Verte », qui regroupe plus de 100 ONG actives, a menacé, hier lundi 23 novembre, de porter plainte devant la Cour Internationale de Justice et à la Cour Européenne des Droits de l’Homme, concernant l’affaire des déchets importés d’Italie.

Les représentants du réseau, qui s’adressaient, lundi, à Tunis, aux journalistes, lors d’une conférence de presse, tenue au siège du Syndicat National des Journalistes Tunisiens, ont fait entendre que « l’Etat italien a violé la souveraineté du territoire national, étant donné que cette activité nuit à l’environnement et à la santé humaine ».

Afef Marrakchi, membre du réseau, a appelé le président de la République à convoquer le Conseil national de sécurité pour qu’il se penche sur ce dossier, estimant que « ça relève de la sécurité nationale du pays », rapporte l’agence TAP.

Les représentants du réseau ont, par ailleurs, exprimé la peur de voir cette affaire traitée et classée comme étant une simple infraction douanière, rappelant qu’il s’agit là d’une « violation flagrante des accords internationaux tels que la Convention de Bâle ».

Le réseau, composé d’experts et associations environnementales souligné l’impératif de renvoyer, en urgence, les conteneurs de déchets, qui se trouvent toujours au port de Sousse, en Italie, mettant en garde contre le danger qui menace la santé des travailleurs à ce port.

Le réseau a aussi exprimé son étonnement face au laisser aller de la part de la Présidence de la République et celle du gouvernement appelant à identifier les responsabilités dans cette affaire.

Commentaires:

Commentez...