Paysages de Tunisie : La beauté discrète du Boukornine

Le Boukornine fait partie intégrante du paysage autour de Tunis. Visible de partout, cette montagne est incontournable.

Pourtant, ce « bicornu » si l’on traduisait le nom de cette montagne, reste peu visible dans nos œuvres d’art.

De rares photographes et quelques peintres comme Jalel Ben Abdallah, ont immortalisé ce volcan éteint qui évoque un dromadaire.

Promu parc national, le Boukornine est célèbre pour ses cyclamens, ses pistes rurales et la station de télévision qui se trouve à son sommet.

Pour certains, le Boukornine évoque les carrières de « kaddel », cette pierre qu’affectionnent les Tunisois pour la décoration de leurs demeures.

Pour d’autres, c’est le souvenir de Hammam-lif, de Mornag et de Djebel Ressas qui resurgit ou encore celui de Borj Cedria et Bir el Bey.

Vu de la mer, le Boukornine est partout et on peut l’admirer de la Goulette, Ez-zahra ou Sidi Bou Said.

Cette beauté permanente, subtile et discrète émane d’une montagne devenue familière mais que, paradoxalement, nous ne prenons pas le temps d’observer.

Je redécouvre personnellement le Boukornine et cette montagne m’aimante. Peut-être sont-ce les antiques sanctuaires punique et romain ? Ou encore sont ce les formes douces et vallonnées ?

De plus en plus, je succombe à la magie du Boukornine ! Et ces deux photos de Mahmoud Chalbi vous diront mieux que mille mots ce qui se dégage de cette montagne si proche.

Commentaires:

Commentez...