Kim Jin Soo, secrétaire général de la Korea- Arab Society : Il faut multiplier les échanges entre la Tunisie et la Corée

Kim Jin Soo, secrétaire général de la Korea- Arab Society, est actuellement en Tunisie où il accompagne une Caravane d’amitié.

Cette caravane apporte en Tunisie des images de la culture coréenne et s’arrêtera pour deux soirées au Théâtre municipal de Tunis.

Un spectacle rassemblant des danses traditionnelles coréennes et des expressions contemporaines sera proposé au public.

Organisé en partenariat avec la ville de Tunis, cet événement constitue l’un des volets culturels de la commémoration du cinquantième anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Tunisie et la Corée.

À cette occasion, nous avons rencontré Kim Jin Soo, diplomate de carrière, en poste aux États-Unis, en Égypte et en Arabie saoudite. Kim Jin Soo, avant d’être à la tête du secrétariat général de la Korea-Arab Society, était directeur général du département Afrique et Moyen-Orient au ministère des Affaires étrangères de Corée.

1. Quelle est la mission de la KAS ?

La Korea-Arab Society a été créée en 2008 pour raffermir les relations entre la Corée et les 22 pays arabes.

Ces relations sont surtout économiques et la KAS tente de les ouvrir sur des horizons culturels ou académiques.

Nous avons besoin de faire évoluer les relations de peuple à peuple pour élever le niveau de notre coopération.

Avec la Tunisie, nous avons de nombreuses similarités et une relation diplomatique de cinquante ans. La Tunisie est un hub entre le monde arabe et l’Europe. La Corée est un hub entre Asie et Amérique. Nous avons aussi en commun le fait de ne pas avoir de ressources énergétiques et compter sur nos ressources humaines.

2. Quel est le champ de la coopération bilatérale ?

Nous coopérons dans plusieurs secteurs comme les technologies de l’information, la santé, l’agriculture ou l’industrie.

Aujourd’hui, il importe de consolider aussi nos échanges dans les domaines académique et culturel. Plus il y aura d’échanges, plus s’agrandira la proximité entre les deux peuples.

Au niveau culturel, nous accueillons des artistes tunisiens dans le cadre du Festival culturel arabe ou du Festival du cinéma arabe.

En 2016, la Corée a honoré Ibn Khaldoun et cette année, la Caravane d’amitié Corée- Monde arabe passe par Tunis avec des spectacles qui conjuguent tradition et modernité.

3. Existe-t-il des projets pour le futur proche ?

Nous espérons faciliter des rencontres entre jeunes cinéastes de Tunisie et de Corée. Nous voudrions aussi inviter des étudiants tunisiens en Corée. En outre, les artistes tunisiens sont appréciés et les échanges culturels ne pourront aller qu’en progressant.

Pour le moment, notre Caravane d’amitié est à Tunis et vient faire connaître certains aspects de la culture coréenne. Et aussi célébrer avec les Tunisiens, nos cinquante ans de diplomatie et d’échanges.

Commentaires:

Commentez...