Les partisans de Hechmi Hamdi manifestent devant le siège de l’ISIE

Hechmi Hamdi, candidat à l’élection présidentielle du 15 septembre se plaint de ne pouvoir financer sa campagne électorale par ses propres ressources. Il demande notamment de pouvoir transfére de l’argent de l’étranger pour pouvoir le faire.

Or, selon les dispositions de l’article 80 de la loi électorale, ce transfert est considéré comme un financement étranger et est donc interdit par la loi.

Des partisans de Hechmi Hamdi, président du Courant Al Mahabba ont ainsi observé, mercredi 28 août 2019, un mouvement de protestation devant le siège de l’instance électorale (ISIE) pour dénoncer ce qu’ils qualifient de « restrictions » exercées sur leur candidat.

Les manifestants ont appelé l’ISIE à permettre à leur candidat de financer sa campagne par ses propres ressources ou de contracter un crédit des banques tunisiennes comme le stipule la loi électorale.

Ils réclament, également, de permettre à la Chaine de télévision privée Al-Mustakillah, dont Hechmi Hamdi est le propriétaire, de couvrir la campagne électorale de sept candidats en ballottage favorable.

Commentaires:

Commentez...