Entre Hafsi et Saf Saf, quelques nostalgies marsoises

Avec le retour des beaux jours, la banlieue nord de Tunis retrouve des couleurs ludiques et culturelles.

La Marsa connaît ainsi des pics de fréquentation depuis l’institution des dimanches sans voitures sur la grande esplanade.

Le public vient de partout sacrifier à la joie de vivre de cette cité balnéaire tout en prenant d’assaut les temples de la « bonne bouffe » qui sont disséminés un peu partout.

Entre Oueld el Bey, Joseph et les nombreux spécialistes du fricassé, les visiteurs ont le choix.

De même, les terrasses des cafés historiques sont très fréquentées. Au Café Haouas et au Café El Alia, ce sont les habitués qui s’installent et donnent des couleurs conviviales à ces lieux de tradition.

De même, le Saf Saf ne désemplit pas avec des milliers de visiteurs qui veulent se retremper dans l’ambiance de ce café mythique, immortalisé par les chanteurs et universellement réputé pour sa noria et son chameau.

Une sortie marsoise, c’est aussi une glace chez Salem et le public ne s’en prive pas tout en découvrant les nouvelles enseignes des glaciers.

Enfin, le fameux Café restaurant Hafsi est le seul à manquer à l’appel. Cette enseigne n’existe plus qu’à travers les photos d’époque et a cédé son emplacement à l’actuel Zéphyr.

Une promenade aussi printanière que nostalgique pour les amoureux de cette belle cité de la Marsa !

Commentaires: