Tunisie : De nouveau, l’Etat s’endette auprès des banques locales

CP : Ministère des Finances

Quand l’Etat se trouve obligé à s’endetter auprès des banques locales pour alimenter son budget complémentaire de 2019, on s’aperçoit réellement des difficultés économiques auxquelles fait face la Tunisie.

Un accord de crédit en devises, d’un montant de 356 millions d’euros, soit l’équivalent de 1230 millions de dinars a été signé, hier mardi, avec 12 banques en Tunisie, pour la mobilisation de ressources au profit du budget de l’Etat, dans le cadre des dispositions de la Loi de Finances pour l’exercice 2019.

Le ministre de Finances, Ridha Chalghoum, qui a co-présidé la cérémonie de signature de l’accord avec Marouane Abbassi, gouverneur de la BCT, a déclaré que ce crédit est « une forme de financement appropriée au vu des conditions et du coût ».

Ainsi, deux formules de remboursement de ce crédit sont envisagées, selon le choix des banques. La première formule porte sur un remboursement de trois tranches égales sur trois ans et dans ce cas le taux d’intérêt est fixé à 2,25%. La deuxième formule consiste à rembourser le crédit en une seule tranche, soit après trois ans et avec un taux d’intérêt de 2,5%, a précisé le ministère de Finances, dans un communiqué cité par l’agence TAP.

Rappelons-le, la meme opération a eu lieu en 2017 quand une convention a été signée, le juillet, entre le ministère des finances et 13 banques locales, en vue de la mobilisation de ressources financières en devises pour le financement du budget de l’Etat 2017.  L’Etat a bénéficié alors d’un crédit regroupé à hauteur de 250 millions d’euros.

Commentaires:

Commentez...