Ce maire tunisien anticipe une décision de démolition, en rasant sa propre construction

Illustration

Pour donner l’exemple, un maire tunisien a démoli sa propre propriété qui n’a pas obtenu une autorisation finale de construction.  En effet, le maire de Chebba dans le gouvernorat de Mahdia, Hussein Nasri a anticipé, mardi 29 janvier, 2019 un ordre de démolition d’un bâtiment sur sa propriété en l’exécutant lui-même, et ce pour donner l’exemple.

La construction avait reçu une autorisation de principe ce qui a permis à ce maire de commencer sa construction, plus tard la décision finale de construire sur les terres de la direction régionale de l’Equipement, n’a pas été obtenue, étant donné que le dossier de demande ne remplissait pas les conditions nécessaires.  Il s’agit, notons-le, d’une construction qui devait servir, entre autres, d’entrepôt pour du matériel agricole nécessaire à l’exploitation d’une petite parcelle.

«J’ai donc choisi d’anticiper l’arrêté de démolition qui devait tomber, inéluctablement, et que je devais moi-même signer, en ma qualité de président du conseil municipal. J’ai alors choisi de procéder, par mes propres moyens, à la location d’un trax qui a rasé le local. C’était la chose à faire, parce que si on commet tous des erreurs, j’estime que la première qualité d’un responsable c’est d’être irréprochable», souligne Houcine Nasri, maire de Chebba, à Sputnik, un média russe.

Commentaires:

Commentez...