Ahed Tamimi : « Que la libération de la Palestine commence en Tunisie »

Ahed Tamimi à son arrivé à Tunis

Dès son arrivée en Tunisie, un accueil chaleureux a été réservé à la militante et icône de la cause palestinienne Ahed Tamimi. Le directeur du cabinet présidentiel, Slim Azzabi, et l’ambassadeur palestinien en Tunisie Wael Al Fahoum étaient présents lors de cet accueil, en attendant le programme officiel de sa visite en Tunisie, dont notamment un entretien avec le président de la République.

Très enchantée par cette invitation, la jeune fille de 17 ans a exprimé aux médias son émotion compte tenu de cette invitation officielle de la part du président de la République, d’autant plus que sa visite coïncide avec la commémoration du raid israélien perpétré, il y a 33 ans, contre le siège de l’OLP à Hammam Chatt.

« C’est notre première visite en dehors de la Palestine. Nous avons la volonté de faire valoir notre cause, et c’est en Tunisie que ça commence », a-t-elle dit, avant d’exprimer le souhait de voir la libération de la Palestine commencer en Tunisie. « Nous espérons que la libération de la Palestine commencera à partir de la Tunisie », a-t-elle déclaré.

Notons-le, il est attendu que l’icône de la cause palestinien soit décorée par le président de la République Beji Caid Essebsi, et reçue par l’UGTT.

Rappelons-le, Ahed a été libérée des prisons israéliennes le 29 juillet dernier après y avoir purgé 6 mois de prisons pour avoir giflé, le 17 décembre 2017, à Nabi Salah, un militaire israélien.

Commentaires:

Commentez...