STEG : A Borj Salhi, 177 citoyens refusent de payer leurs factures depuis 2011

Photo d’illustration

La Société Tunisienne d’Electricité et de Gaz (STEG) a assuré ce lundi qu’il n’existe aucun accord avec les habitants de Borj Salhi, située dans la délégation d’El Haouaria, gouvernorat de Nabeul, leur garantissant la gratuité de l’électricité.

Dans un communiqué relayé par l’agence TAP, la STEG a expliqué que « la région de Borj Salhi, théâtre des protestations, compte 197 clients, pour la basse tension dont 177 ont refusé de payer leurs factures depuis 2011, totalisant des impayés de l’ordre de 250 mille dinars ».

La justice a tranché dans cette affaire et a émis le 12 décembre 2013 une décision judiciaire autorisant la société « à couper le courant électrique en cas de factures impayées, sauf qu’elle n’a pas pu appliquer cette décision et a essayé de recouvrer ses dus, à travers la négociation ».

La société a réitéré sa disposition à trouver des solutions et s’est engagée à accorder aux clients concernés des facilités de paiement ou à rééchelonner les factures impayées.

Commentaires:

Commentez...