Normandy, Pilter, Rossini : Quels édifices occupaient l’emplacement actuel de l’Africa ?

Consécutivement à notre billet de ce jour, plusieurs de nos lecteurs ont enrichi de leurs commentaires notre publication consacrée à l’hôtel Africa, l’un des symboles de Tunis et sa plus grande avenue.

Sans doute, la contribution la plus importante est provenue de notre lecteur et ami Ridha Ben Rzouga, mémorialiste réputé qui nous a communiqué ces deux documents qui renseignent sur les édifices qui se trouvaient sur l’emplacement de l’Africa.

Le premier document est une carte postale qui nous montre le bâtiment à l’angle de l’actuelle rue du 18 janvier. Il s’agit du siège de la succursale tunisienne de l’entreprise Pilter, spécialisé dans les machines et outils agricoles.

Cette entreprise présente aussi bien en Tunisie qu’en Algérie revendait du matériel agricole comme les tracteurs, les bineuses, les houes ou encore les ensileurs.

Les produits commercialisés par Pilter étaient généralement de provenance américaine ou britannique. Notons que cette entreprise est présente en Tunisie depuis le début du vingtième siècle et, comme le montre le second document, avait des succursales et des agences un peu partout.

Signalons en outre que sur ce même emplacement de l’hôtel Africa se trouvait le Normandy, l’une des salles de spectacle les plus réputées du Tunis d’antan.

Ce célèbre café-bar-restaurant accueillait aussi bien des spectacles de music-hall que des tournois de boxe et disparaîtra définitivement avec le chantier de l’Africa.

De cet îlot de bâtiments de l’avenue Bourguiba (alors au nom de Jules Ferry), il ne subsiste aujourd’hui que le cinéma Palace qui était à l’origine le Théâtre Politeama Rossini, fondé en 1903.

Commentaires:

Commentez...