A Dougga, quand le vent « cherch » se déclinait en latin !

CP : Hatem Bourial

La Rose des Vents de Dougga se trouve entre le Capitole et le temple de Mercure, sur une vaste place au cœur de l’antique Thugga.

Cette Rose des Vents décline les noms de plusieurs vents qui soufflent sur la Tunisie du nord et que les Latins mentionnent sur cette table qui se trouve sur le sol de la place de Dougga.

Parmi ces vents, on trouve le Faon, le Septentrio ou l’Africus. Mais le nom qui intrigue le plus est celui du vent Circius.

CP : Hatem Bourial

En effet, par une transmission invisible, ce terme latin qui désignait un vent est venu jusqu’à nous sous une forme altérée en « cherch », comme nous l’exprimons en dialecte tunisien.

Dès lors, lorsque vous entendrez ce terme de « cherch », pensez à cette Rose des Vents de Dougga et au Cercius. Avec une mystérieuse question à la clé.

En effet, Circius provient-il du latin ou bien s’agit-il d’une expression locale adaptée en latin? Passionnante étymologie qui nous renvoie à l’histoire des mots ainsi qu’à notre propre histoire !

Commentaires:

Commentez...