A Varsovie, une brève rencontre avec Hannibal

Hannibal – Crédit photo : Hatem Bourial

Quelle ne fut ma surprise de me retrouver nez à nez avec Hannibal à Varsovie ! J’arpentais les salles du musée du palais royal lorsqu’une sculpture accrocha mon regard. Était-ce le stratège carthaginois ?

Je me rapprochai et me rendis compte que c’était bien le cas. Hannibal de pied en cap dans le palais royal de Varsovie !

Scipion – Crédit photo : Hatem Bourial

Évidemment je me demandais pourquoi et ne tardai pas à découvrir une réponse possible. De fait, cette statuette de Hannibal n’était pas seule.

Distribuées dans la salle, trois autres statuettes se trouvaient aux autres points cardinaux et représentaient Scipion, César et Pompée. Ces portraits semblaient évoquer les Guerres puniques et les campagnes de Jules César. Une sorte de reconnaissance au génie militaire des vainqueurs et des vaincus.

César – Crédit photo : Hatem Bourial

De la sorte, c’est le « fatum », le destin qui serait souligné ainsi que la postérité des gagnants mais aussi celle de ceux qui ont combattu et perdu.

Une autre explication est possible. Stanislas Auguste, le roi polonais aurait voulu avec ces symboles rendre hommage à quatre vertus dont la persévérance de Hannibal.

En effet, ces quatre statuettes ont été commandées en Italie par ce roi de Pologne qui a régné au dix-huitième siècle.

Au-delà de la visite de ce musée dont les collections sont impressionnantes, cette rencontre impromptue avec Hannibal a constitué un clin d’œil à notre histoire au cœur de Varsovie.

Pompée – Crédit photo : Hatem Bourial

Commentaires:

Commentez...