Trop c’est trop ! Aucun respect pour l’hygiène ou le travail des éboueurs !

Crédit photo : Samir Ben Ayed

Le spectacle de ces poubelles est véritablement désolant et constitue une insulte pure et simple aux éboueurs et au travail municipal.

Voici donc comment se sont comportés de nombreux Tunisiens en ces jours d’Aid, malgré les campagnes de sensibilisation, le travail de prévention voire la menace des sanctions de la police environnementale.

Comme un seul homme et au mépris de l’hygiène la plus élémentaire, nous avons jonché de peaux de moutons et d’intestins encore fumants les conteneurs (tout neufs) que la ville de Tunis vient d’installer.

Le résultat est sous nos yeux et il ne s’agit pas d’un cas isolé mais d’une tendance lourde qu’on pouvait remarquer un peu partout, chez les plus huppés et dans les quartiers plus populaires.

Crédit photo : Samir Ben Ayed

C’est triste de le souligner mais, à la veille d’élections municipales, nous venons de montrer une nouvelle fois de quoi nous sommes capables en matière de pollution de notre environnement immédiat.

Ces invitations aux rongeurs et, la chaleur estivale aidant, aux risques de contamination ne sauraient avoir droit de cité dans une population policée et respectueuse de son voisin et des services de la ville.

Et pourtant, chaque année, le même scandale revient, les mêmes attitudes dominent et le navire de nos illusions continue à couler…

Jusqu’à quand ce laisser-aller coupable et ces yeux qui préfèrent regarder ailleurs ? Pauvre de nous…

Crédit photo : Samir Ben Ayed

Commentaires:

Commentez...