L’ex-ambassadeur de France à Tunis, Boris Boillon condamné pour « blanchiment de fraude fiscale »

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi 7 juillet 2017 l’ancien ambassadeur français à Tunis Boris Boillon pour « blanchiment de fraude fiscale » et pour « manquement à l’obligation déclarative de transfert de capitaux ».

Boillon écopera d’un an de prison avec sursis et d’une interdiction d’exercer une fonction publique et de gérer une entreprise pendant cinq ans.

Rappelons que l’ancien ambassadeur avait été interpellé à la gare du Nord à Paris le 31 juillet 2013 en possession de 350 000 euros et 40 000 dollars en espèces non déclarés.

DA

Commentaires:

Commentez...