La Soukra étouffe : Et ce n’est pas la première fois !

La Soukra suffoque de nouveau ! De Sidi Fredj à Choutrana, des odeurs pestilentielles ont envahi ces quartiers du Grand Tunis où respirer un air frais et pur est devenu impossible depuis hier soir.

Ce grave problème qui se repose à intervalles réguliers est une menace sur la Santé publique et aussi la conséquence de graves perturbations écologiques.

A l’origine de ce désastre écologique, selon les propos des riverains, se trouvent les stations d’épuration de l’ONAS aussi bien à Choutrana qu’à Bhar Lazreg.

Depuis les dernières pluies diluviennes, la situation s’est gravement dégradée, poussant les habitants de la région à lancer un double SOS en direction des autorités.

D’abord, un SOS pour conjurer la menace qui pèse sur la santé des riverains et ensuite un SOS pour attirer l’attention des responsables sur le désastre écologique en cours à Sabkhet Ariana.

Mais seront-ils entendus ? On peut en douter car cette situation dure depuis des années sans que rien de sérieux et de durable ne soit effectué. Jusqu’à quand ?

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...