Il était une fois la Coupe de Tunisie de football

L’Union Sportive Tunisienne en 1932

La longue histoire de la Coupe de Tunisie de football commence en 1923, année de la première attribution de ce titre, après une saison qui vit le Stade Gaulois s’adjuger le titre de champion.

Les grosses cylindrées des années vingt

Pour cette saison 1922-23, la Coupe a souri au club de l’Avant-Garde de Tunis, une des plus anciennes formations de football nées en Tunisie.

L’époque d’avant l’indépendance était dominée par les équipes françaises et italiennes qui accompagnèrent les premiers pas du sport roi en Tunisie. C’était le temps du Racing, du Sporting et du Stade Gaulois.

C’est d’ailleurs le Racing Club de Tunis qui allait remporter la deuxième coupe mise en jeu l’année suivante. Lui succéderont le Stade Gaulois (1925 et 1927) ainsi que la Sporting Club de Tunis en 1926.

L’élan des années trente
Le stade Géo André rebaptisé plus-tard, stade Chedly Zouiten

Dans sa longue histoire, la Coupe de Tunisie a connu plusieurs années durant lesquelles la compétition n’avait pas été organisée. Ce fut le cas en 1928 et 1929 puis en 1940, 1941, 1943 et 1944. La Coupe de Tunisie n’a également pas été disputée en 1952 et 1953.

L’Espérance et la Coupe 1939

Les années trente seront dominées par l’Union sportive tunisienne qui rafla cinq coupes en 1930, 1931, 1933, 1934 et 1935. Entre temps, seul le Racing Club de Tunis contesta la suprématie de l’UST en remportant la coupe de 1932.

Ensuite, cette domination de l’UST sera battue en brèche par l’Italia en 1936, le Stade Gaulois en 1937, le Sporting Club de Tunis en 1938 et l’Espérance sportive en 1939. Depuis cette parenthèse des années trente, l’UST ne remportera plus aucun titre.

La domination du CSHL

Très heurtées à cause de la Deuxième guerre mondiale, les années quarante verront l’essor du Club sportif d’Hammam-Lif qui allait dominer la scène tunisienne jusqu’à l’indépendance. Le CSHL allait remporter sept coupes successives écrasant tout sur son passage. Cet âge d’or s’est poursuivi de 1947 à 1955.

Au CA, le doublé de 1973

Auparavant, les coupes mises en jeu sont venues enrichir les palmarès de l’Union sportive Ferryviloise en 1942, de l’Olympique de Tunis en 1945 et du Patrie Football Club de Bizerte en 1946.

La génération de l’indépendance

En 1956, avec l’indépendance de la Tunisie, ce qui restait de la décennie allait être dominé par le Stade Tunisien qui s’adjugera les coupes de 1956 et 1958. L’Etoile et l’Espérance soulevèrent le trophée en 1957 et 1959. Les années soixante allaient ensuite consacrer le règne du Club Africain qui deviendra le spécialiste par excellence de cette épreuve pour deux décennies.

L’Etoile Sportive du Sahel

Commentaires:

Commentez...