Attaque de Londres : « Un acte à la Daech », selon la police antiterroriste britannique

Crédit photo : Getty Image.

Quatre morts dont l’assaillant et 29 personnes hospitalisées dont sept dans un état grave, c’est le bilan de l’attaque de Londres, perpétrée dans l’après-midi du mercredi 22 mars 2017. L’enquête se poursuit encore sur ce que la police britannique décrit déjà comme « un attentat terroriste ».

Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière dans le centre de Londres depuis 12 ans, selon Mark Rowley, responsable de la police antiterroriste britannique.

Sky News avait publié hier la première photo de l’assaillant :

Un policier parmi les victimes

Rowley a fait savoir que les trois victimes sont, un policier au Parlement, une femme d’une quarantaine d’années et un homme d’une cinquantaine d’années. Sept personnes parmi les blessées se trouvent dans un état critique.

Keith Palmer, policier tué lors de l’attaque. Crédit photo : AP.
Acte à la « Daech »

Le responsable britannique a ajouté à la chaîne CNN que l’attaque est un acte de « terrorisme islamiste » inspiré et copié des modèles du groupe terroriste Daech.

« C’est notre conviction qui continue d’être confirmée par l’enquête, que cet assaillant a agi seul hier et a été inspiré par le terrorisme international », a-t-il indiqué. « Pour être explicite, à ce stade, nous n’avons pas d’informations précises sur d’autres menaces pour le public au Royaume-Uni ».

Rowley a également annoncé aux journalistes que l’identité de l’agresseur a été déterminée, mais qu’ils ne divulguaient pas son nom.

Des touristes blessés

Plusieurs touristes ont été blessés lors de l’attaque, dont cinq sud-coréens, trois lycéens français, un Australien et un Chinois.

Réactions après l’attaque

Le Premier ministre Theresa May a qualifié l’attaque de « malade et dépravée ». Elle a déclaré que les tentatives de violence contre les valeurs que le Parlement représente seront « vouées à l’échec ».

En Tunisie, le ministère des Affaires étrangères a publié un communiqué dans lequel il dénonce un « crime terrible » et présente ses condoléances aux familles des victimes. La Tunisie a réitèré son soutien au Royaume-Uni et a souligné la nécessité d’unir les efforts pour faire au fléau du terrorisme.

De l’autre coté de l’Atlantique, le président américain Donald Trump a indiqué sur son compte Twitter s’être entretenu au téléphone avec May. « J’ai parlé avec le Premier ministre britannique, Theresa May, aujourd’hui pour présenter mes condoléances après l’attentat terroriste de Londres. Elle est forte et se porte très bien », a-t-il annoncé.

La presse internationale évoque « un attentat contre la démocratie ». Le quotidien britannique Daily Mail parle de « la journée où la terreur est arrivée à Westminster ». « Le cœur de la démocratie a été atteint », selon les Allemands alors que les Russes estiment déjà que cet attentat aura des répercussions sur les élections en Europe.

Ce qui est à noter, c’est que ce matin, les députés britanniques sont retournés à Westminster comme si de rien n’était.

La députée Diane Abbott a publié sur son compte Twitter une photo, où elle attendait le train pour se rendre au Parlement. « En route pour le travail, comme des millions de Londoniens », a-t-elle écrit.

Une minute de silence a été observée.

Crédit phot : Sky News.

I.B.

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...