Pris pour un terroriste à cause d’un selfie sur Twitter

selfieCe terrible vendredi 13 novembre, en début d’après-midi, avant que la capitale ne soit ensanglantée, un jeune grenoblois, fait ce qu’il pense être une blague. Il poste sur Instagram un selfie accompagné d’une légende qui aurait été  juste d’un humour douteux, s’il n’y avait pas eu les terribles évènements de la soirée dans lesquels 129 personnes ont été tuées.

« Lorsque vous verrez cette photo sur BFM, il sera trop tard »

La plaisanterie était destinée à ses amis et collègues qui à cause de sa barbe et de son style un peu particulier le traitent en riant de terroriste, membre de Daech.

Le soir, l’horreur déferle sur Paris. De vrais terroristes tirent sur tout ce qui bouge. Tout le monde est sur les dents.

Et là sur Twitter, la photo de ce jeune barbu qui pensait faire une blague est retweetée des milliers de fois.

Sur les réseaux sociaux, on commence à être convaincu que c’est l’un des tireurs. Cela prend une telle ampleur, que prenant peur, le jeune auteur du malencontreux selfie se rend lui même au poste de police pour éclaircir les choses.

Au commissariat, on lui apprend que la police avait déjà prévu de se rendre chez lui.

Audition, perquisition, garde à vue, il a droit à tout, avant d’être enfin libéré. Depuis, il a supprimé son compte Twitter et sera certainement beaucoup moins à l’aise avec les selfies.

S.B

Commentaires:

Commentez...