Libye : Seif al-Islam Kadhafi, Baghdadi Mahmoudi, Abdallah Senoussi, condamnés à mort

Libye 2

Un tribunal libyen a condamné à mort aujourd’hui, mardi 28 juillet, Seif al-Islam Kadhafi, le fils de Mouamar Kadhafi, ainsi que huit de ses proches, . Ils étaient poursuivis avec 37 anciens responsables du régime libyen pour crimes de guerre commis pendant la révolution,, rapportent les agences internationales.

seif-alislamLe tribunal siégeant à Tripoli, où règne une coalition de milices en partie islamistes, a notamment condamné à mort le dernier Premier ministre de Kadhafi, Baghdadi Mahmoudi, et son ex-chef des services de renseignements, Abdallah Senoussi.

Ils étaient jugés pour leur rôle dans la répression meurtrière de la révolte ayant mis fin à l’ancien régime en 2011.

Seif al-Islam Kadhafi avait été arrêté en novembre 2011 dans le sud de la Libye après avoir fui Tripoli avec son père et son frère Mouatassim pour se réfugier à Syrte. Il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par la Cour pénale internationale (CPI), pour crimes contre l’humanité.

Baghdadi Mahmoudi c’était Marzouki VS Jebali

Rappelons que l’ex-Premier ministre libyen, Baghdadi Mahmoudi était en Tunisie et a été extradé vers la Libye, le 24 juin 2012. Il avait été arrêté en Tunisie le 21 septembre 2011, faisait l’objet d’un mandat d’amener.

Baghdadi MahmoudiMalgré la décision de la Cour d’appel de Tunis, de novembre 2011, de céder à la demande des nouveaux dirigeants libyens en « livrant » Baghdadi Mahmoudi, ce dernier était maintenu en prison.

Son extradition a fait en effet l’objet d’un débat entre les plus hauts dirigeants de notre pays, une sorte de bras de fer entre le président de l’époque, Moncef Marzouki et le gouvernement de Hamadi Jebali.

Le premier ne cautionnait pas le fait que Mahmoudi soit livré à la Libye et ceci, tant que ce pays ne serait pas dirigé par un gouvernement légitime, en mesure d’assurer un procès équitable à l’ex-bras droit de Khadafi. Le gouvernement Jebali, lui, était plutôt pour l’extradition de Mahmoudi.

Commentaires:

Commentez...