La Grande-Bretagne dément tout manque de coopération du côté tunisien lors de l’enquête sur l’attentat de Sousse

communiquéSuite au revirement du ministère des affaires étrangères britannique face à la situation en Tunisie, les internautes tunisiens se sont posés beaucoup de questions.

Alors qu’après l’attaque de Sousse, le 26 juin 2015, le gouvernement britannique avait simplement recommandé à ses ressortissants d’être prudents, deux semaines plus tard, le ministre des affaires étrangères, Philip Hammond a conseillé à tous les Britanniques d’éviter de se rendre en Tunisie et a recommandé  à ceux qui y étaient de rentrer chez eux.

Même en Grande-Bretagne on a trouvé ça étrange. Le président de la commission des affaires étrangères au parlement britannique, Crispin Blunt, a estimé que Hammond s’est basé sur un jugement personnel qui ne correspond pas forcément à la réalité des faits.

Hammond sera d’ailleurs auditionné par une commission le 21 juillet 2015 pour s’expliquer sur le choix de cette nouvelle consigne.

Pour éviter toute spéculation, le gouvernement britannique a publié un communiqué le 11 juillet 2015, assurant que toutes les allégations insinuant un manque de coopération du côté tunisien lors de l’enquête Tuniso-Britannique sur l’attaque du 26 juin, étaient fausses et que la Grande-Bretagne continuerait à soutenir la Tunisie dans la guerre contre le terrorisme.

Commentaires: