Après le « Bonté divine » de Marzouki, voici le « Foutez-nous la paix quand même merde! » de Beji Caid Essebsi

« Le Petit Journal » de Canal+, ironique comme d’habitude, a couvert la marche internationale contre le terrorisme au Bardo à sa manière en épinglant les détails croustillants. Cette fois, c’est le président tunisien Béji Caid Essebsi qui s’est illustré.

Dimanche 29 mars, la marche des chefs d’Etat était difficile à suivre pour les journalistes et notamment pour le caméraman de France 2, qui a tenté de multiples approches mais s’est heurté aux services de sécurité tunisiens en alerte.

Malgré de nombreux efforts, le journaliste français ne parvient pas à passer le barrage sécuritaire mais insiste tout de même… Au point d’irriter Beji Caid Essebsi, au côté de François Hollande.

[pull_quote_center] »Vous voulez venir avec nous ? », lui demande-t-il sur un ton de colère avant de lancer : « Foutez-nous la paix quand même merde ! ».[/pull_quote_center]

Ce moment de colère a été épinglé dans « L’instant président ». Et pendant ce temps-là, François Hollande esquive un sourire !

Une réplique qui n’est pas sans nous rappeler le fameux « Bonté divine ! C’est normal ça ? C’est quoi cette impolitesse ! Il n’y a rien à dire ! » de l’ancien président Moncef Marzouki adressé à un journaliste qui parlait au téléphone durant une conférence de presse du président à Doha.

Commentaires:

Commentez...