Pourquoi Moez Ben Gharbia et Migalo ont-ils été arrêtés ? Explications de Hamadi Touil

Wassim Herissi alias Migalo, Abdelhak Toumi et Moez Ben Gharbia font l’objet d’une poursuite judiciaire dans une affaire d’usurpation d’identité. 

Des mandats de dépôt feraient suite à une plainte déposée par Hamadi Touil, un des proches associés de Belhassen Trabelsi, beau-frère du président déchu Ben Ali, et faisant lui-même l’objet d’un mandat d’amener international.

Cependant, le journaliste Samir El Wefi s’est retrouvé dans la ligne de mire dans cette affaire.

Rumeurs au sujet de l’arrestation de Migalo et Moez Ben Gharbia

D’après El Wafi, des rumeurs le visent mais sont complètement fausses. En effet, sur facebook, des rumeurs courent au sujet d’un chantage que ce dernier a exercé sur l’épouse de Hamadi Touil en 2013. Mme Touil l’aurait enregistré.

Le journaliste l’aurait menacé de mener campagne contre M. Touil si elle publie l’enregistrement. Le journaliste Moez Ben Gharbia, qui ne s’entendrait pas avec Samir El Wafi, aurait voulu récupérer cet enregistrement pour le dénoncer.

Cependant, l’épouse de M. Touil avait peur de le faire et pour la convaincre Moez Ben Gharbia aurait convaincu Migalo de Mosaique FM d’imiter la voix de Béji Caid Essebsi au téléphone avec Mme Touil.

Migalo, avec la voix du président Béji Caid Essebsi, lui aurait demandé de donner cet enregistrement à Moez Ben Gharbia et il est parvenu à la convaincre.

Mme Touil aurait fini par donner l’enregistrement à Moez Ben Gharbi pour s’apercevoir, après coup, de la supercherie.

A la suite de cela, un mandat de dépôt ont été émis à l’encontre de Ben Gharbia et Migalo de la part du ministère public, probablement. Aucune affirmation au sujet de la personne ayant subi un préjudice n’a été fournie par le ministère public.

Sami El Wafi nie avoir des conflits avec Hamadi Touil

En réaction à ces rumeurs, Samir El Wafi a affirmé sur sa page facebook que cela relève de « scénarios surréalistes » et qu’il est « le dernier à le savoir ».

[pull_quote_center]J’affirme que je n’ai aucun problème ou le moindre conflit avec l’homme d’affaire mentionné dans cette affaire. Il n’y a que le respect mutuel entre nous deux. Et ce qui s’est passé entre nous ne mérite pas tout ce vacarme orchestré. [/pull_quote_center]

Samir El Wafi a aussi affirmé qu’il entretient un respect mutuel avec Hamadi Touil.

 La version de Hamadi Touil

Le journaliste Moez Ben Gharbia aurait contacté Hamadi Touil le 27 février dernier et lui aurait passé « le président de la République Béji Caid Essebsi », affirme l’homme d’affaire dans un article d’Al Chourouk publié ce samedi 14 mars.

Le président de la République, (la voix), lui aurait promis de passer son dossier au ministre de la Justice puisque M. Touil fait partie d’un mandat d’amener international.

A ce moment, l’homme d’affaires affirme qu’il ne se doutait point que son interlocuteur au téléphone était un usurpateur de la voix du président mais qu’il a commencé à être sceptique quand « le président » lui a demandé de passer une vidéo de Samir El Waffi.

Il s’est donc aperçu de la supercherie et a fini par déposer plainte.

 

 

Commentaires:

Commentez...