Slim Riahi : Refus de « tout membre de l’ancien régime », sauf exception

Slim Riahi, président du parti Union patriotique libre (UPL), a déclaré sur les ondes de la radio Mosaique FM, ce mardi 30 décembre, que le nombre des membres du prochain gouvernement ne dépassera pas 35 , « conformément aux standards dans le monde ».

[quote_box_center] » La proposition pour le moment : 23 ministères et 12 secrétaires d’Etat » [/quote_box_center]

Après la création d’un comité, composé du président de l’UPL, Slim Riahi, de son vice-président Mohsen Hassen et du secrétaire général du parti Maher Ben Dhia, des négociations ont été entreprises avec Nidaa Tounes, premier groupe au parlement, pour discuter de la formation du prochain gouvernement et de son programme. Une réunion aura lieu ce mardi aussi d’après M. Riahi.

Refus de « tout membre de l’ancien régime », sauf exception

Lors de son intervention à la radio, Slim Riahi a déclaré que son parti a demandé à Nidaa Tounes qu’il n’y ait « aucun symbole de l’ancien régime qui a été responsable de l’échec en Tunisie ».

Par ailleurs, il a considéré Abdelkarim Zbidi, favori pour être chef de gouvernement, comme un « homme excellent », bien qu’il ait travaillé sous le régime Ben Ali en tant que ministre de la Santé, car « il n’est pas responsable de la pauvreté et des problèmes de développement » d’après lui.

En outre, pour lui, Béji Caid Essebsi ne l’est pas car « les anciens du régime sont ceux sous l’ère Ben Ali ».

M. Riahi a affirmé que Nidaa Tounes ne s’est pas opposé à la demande de l’UPL.

Le président de l’UPL a aussi démenti les rumeurs selon lesquelles Hedi Arbi a été proposé comme chef du gouvernement.

Commentaires: