Trois d’hommes d’affaires d’Ennahdha ne se présenteront pas aux législatives : Pour quel vice de procédures ?

Siege Ennahdha (Credit photo - Nawaat)

Après l’annonce de leurs listes pour les élections législatives, les trois hommes d’affaires d’Ennahdha Tarek Dhiab, Walid Loukil et Adel Daadaa ne pourront pas en faire partie. 

D’après le porte-parole d’Ennahdha, Zied Ladhari, il y a eu vice de procédure : »Ces hommes d’affaires n’ont pas déposé leurs dossiers à temps. »

Samia Abbou : Le vice de procédure peut être le dépôt de la quittance d’impôt ou le « profil d’inscrit »

Cependant, Samia Abbou, qui est également candidate aux législatives, nous a expliqué que le vice de procédure ne peut en aucun cas être relatif au délai du dépôt du dossier.

« On nous prend pour des débiles ! Le dépôt est valable jusqu’à demain vendredi 29 août, par contre il est possible que les candidats d’Ennahdha ne se soient pas inscrits en tant qu’électeur [fixé jusqu’au fin 29 juillet] ou … qu’ils n’aient pas déposé leur quittance d’impôt, chose plus plausible pour les hommes d’affaires, » a-t-elle précisé.

En effet, selon le calendrier de l’ISIE, les délais du dépôt des dossiers des candidatures pour les législatives sont fixés entre le 22 et le 29 août.

Zied Ladhari affirme que le vice de procédure ne concerne pas la quittance d’impôt ou le profil d’inscrit 

Nous avons contacté M. Laadhari à nouveau mais il a nié catégoriquement toute possibilité que les hommes d’affaires, candidats d’Ennahdha, aient eu un problème au niveau de la quittance d’impôt ou du « profil d’inscrit ».

« Oubliez l’ISIE, je vous assure que c’est une question de dépassement des délais, » a-t-il insisté, confirmant la version de M. Tarek Dhiab que nous avons contacté également.  M. Ladhari nous a indiqué que Nedhir Ben Ammour, ex-ministre de la Justice sous la Troika, va remplacer ce dernier.

 

Commentaires: