Liste des députés absents : Le député Mouldi Riahi s’attaque à Al Bawsala

bawsalaAprès l’annonce de la déduction des rémunérations des députés à cause de leur absentéisme, le député Mouldi Riahi, président du bloc Ettakatol à l’Assemblée Nationale Constituante a accusé, lors de la séance plénière de ce lundi 18 août, Al Bawsala d’avoir publié la liste des députés absents, truffée d’erreurs, défendant ainsi son chef de parti Mustapha Ben Jaafer

M.Riahi: « Cet acharnement sur la personne du président de l’assemblée m’a poussé à prendre ce droit de réponse pour défendre sa position »

— AlBawsala (@AlBawsalaTN) 18 Août 2014

 

Il a aussi appelé à investiguer et à vérifier ces publications. 

Le site officiel de l’ANC a publié une liste erronée des députés absents

Il se trouve que la liste reprise par Al Bawsala du site officiel de l’Assemblé contiendrait des erreurs. L’organisation s’en est disculpé, et a imputé cela à l’administration de l’ANC précisant que  « il est […] utile de rappeler que cette liste a été obtenue directement sur le site officiel de l’Assemblée Nationale Constituante. Sachant que ces informations sont truffées d’erreurs, c’est donc à cette dernière d’en assumer l’entière responsabilité étant donné qu’elle a publié des informations non vérifiées sur son propre site officiel».

 

La députée Karima Souid a affirmé que cette même liste n’a pas été validée par le bureau de l’ANC.

 

M. Riahi a indiqué que le journal arabophone Al Maghreb a publié la liste en se référant à Al Bawsala dans son édition du 16 août, chose démentie par l’organisation dans son communiqué  de ce mardi 19 août, notifiant que «le journal ne s’est ni basé et n’a ni attribué ces informations à Al Bawsala Aucune source n’ayant été citée».

«L’organisation Al Bawsala a veillé sur le suivi des activités de l’Assemblée Nationale Constituante à travers son projet « Marsad Majles », en suivant les présences et les absences des députés en commissions et lors des votes en séances plénière et ce, d’une manière quotidienne. Ceci s’inscrit dans un effort de l’équipe d’Al Bawsala à fournir une source alternative d’information et d’archivage des activités de l’Assemblée Nationale Constituante.»

Al Bawsala exige des excuses en plénière

Face aux accusations de M. Riahi, portant atteinte à la crédibilité de l’organisation, cette dernière a exigé des excuses de la part du député, et ce en séance plénière. Al Bawsala prévient le chef du bloc parlementaire d’Ettakatol que si ces excuses ne sont pas faites, «elle se réserve le droit de prendra toutes les mesures appropriées et ce, en portant plainte pour diffamation».

Al Bawsala a rappelé son rôle et son combat pour la transparence, «qu’elle n’a cessé de demander à l’Assemblée Nationale Constituante de publier toutes les informations relatives à son activité, qu’il s’agisse des présences et des absences des députés, des résultats nominatifs des votes que des procès-verbaux et ce, afin d’en assurer la transparence et fournir l’information au public afin d’éviter la confusion des rôles entre celui d’un organisme public et son obligation de fournir l’information et la société civile dans son rôle de contrôle et d’observation» en respect au règlement intérieur et au droit des Tunisiens pour l’accès à l’information.

Au mois de mars 2013, Al Bawsala a porté plainte contre M. Ben Jaafer, président de l’ANC, et qui se trouve être du même parti que M. Riahi. La plainte concernait aussi le manque de transparence et d’entrave d’accès à l’information.

Commentaires:

Commentez...