ISIE : « Il n’est plus possible d’amender la loi électorale »

Kamel Toujani - ISIE - 31-07-2014
Kamel Toujani | Webdo.tn

ÉLECTIONS | Plusieurs partis politiques ont manifesté leur mécontentement à propos des conditions de candidature qu’ils estiment excessifs, lors d’une réunion d’information et de débats avec l’Instance supérieure indépendante pour les Élections (ISIE), ce mardi 12 août, à l’hôtel Mechtel, à Tunis.

Des représentants de ces partis politiques ont signé et fait circuler une pétition demandant l’amendement de la loi sur les élections et le référendum. Kamel Toujani, porte-parole et membre du conseil de l’ISIE, nous a précisé que les critiques des partis portent sur :

  • La caution de dix mille dinars que doit déposer tout candidat à l’élection présidentielle ;
  • Le retard dans l’octroi du bulletin n°3, exigé pour le dépôt du dossier de candidature.

« Ils auraient du faire cette demande auprès de l’Assemblée nationale, et non pas auprès de l’ISIE qui n’est tenue que d’appliquer la loi », a souligné  Kamel Toujani.

M. Toujani a déclaré qu’un nombre important de partis politiques ont assisté à cette réunion et que, malgré les désaccords, il n’y n’a pas eu de problèmes. « C’est une tension acceptable, vue le rapprochement de la date des élections. Elle n’a pas atteint l’état d’anarchie », a-t-il nuancé.

Il a  aussi affirmé « un possible soutien de la part de l’ISIE pour reformuler la demande de ces partis auprès de la future Assemblée du peuple », si elle juge que ces conditions « touchent à la liberté de candidature ».

Par contre, il nous a précisé qu’« il n’est plus possible, actuellement, d’amender la loi électorale […] L’ouverture du délai de dépôt des candidatures pour les législatives est fixé au 22 août 2014. Le temps n’est plus aux modifications de la loi électorale », a-t-il rappelé.

Limités à 7 jours pour déposer leurs dossiers, à savoir du 22 au 29 août, les partis politiques ont contesté l’exigence d’un bulletin n° 3 qui nécessite un certain temps pour l’obtenir.

Le porte-parole de l’ISIE a assuré que l’instance  »œuvrera » à ce que le ministère de l’Intérieur accélère la procédure d’octroi de ce document. « On pourra, aussi, accepter le dépôt d’un reçu prouvant l’introduction d’une demande, en attendant que le bulletin n°3 soit octroyé et joint au dossier de candidature », a-t-il annoncé.

Commentaires: