Marzouki, en catimini, prie devant la tombe de Belaïd

Tôt ce matin, le président provisoire de la République, Moncef Marzouki, s’est dirigé vers le cimetière EL Jellaz (ou «El Zallej» selon la page Facebook de la présidence de la République !), où il a prié devant la tombe du martyr Chokri Belaïd, assassiné le 6 février 2013. Quelques heures plus tard, la présidence de la République publiera un communiqué annonçant que la date de cet assassinant a été décrétée journée nationale pour la lutte contre la violence politique.

Pour rappel, l’éventualité de la présence du président de la République aux obsèques de Chokri Belaïd, a été fortement rejetée, l’année dernière, par la foule s’étant déplacée au cimetière d’El Jellaz. Ce qui explique, notamment, le déplacement de ce matin, en catimini, afin d’éviter des scènes où son image de « garant de la stabilité et de la continuité de l’État, ainsi que de la cohésion de la société tunisienne » en prenne un sérieux coup.

Moncef Marzouki avait, toutefois, ordonné, l’année dernière, d’organiser des funérailles nationales pour Chokri Belaïd. Il y fut représenté par le ministre de la Défense nationale de l’époque, Abdelkrim Zbidi.

Marzouki prie devant la tombe de Belaïd - 06-02-14

Commentaires: