Après l’échec du dialogue national, le FMI cherche un vis-à-vis en Tunisie

Chedly Ayari (photo - inv. en Tunisie)A côté des réactions politiques et des inquiétudes des Tunisiens qui craignent le pourrissement de la situation, l’échec du dialogue national a rejailli sur les relations de la Tunisie avec les institutions financières internationales et les bailleurs de fonds qui ne peuvent pas traiter avec un gouvernement provisoire sortant.

A ce propos, Chedly Ayari, gouverneur de loa Banque centrale, déclaré, aujourd’hui, sur les ondes de Mosaïque FM, qu’une délégation du FMI devant se rendre en Tunisie au cours de la semaine à venir, aimerait connaître quel sera son vis-à-vis dans le gouvernement pour traiter des questions concernant sa visite.

Dans la même déclaration, le gouverneur de la Banque centrale a indiqué que la stabilité de la situation dans le pays dépend de l’entente de la classe politique sur l’application de la feuille de route qui est nécessaire pour la relance de l’économie et la réalisation de la croissance escomptée.

Commentaires:

Commentez...